Post​-​Adolescence

by Cyrod Iceberg

/
  • Streaming + Download

    cassettes, micro du radio-cassette.

     

1.
03:16
2.
3.
05:24
4.
03:15
5.
03:47
6.
7.
02:22
8.
9.
02:11
10.
04:02
11.
12.
13.
14.
07:17

credits

released January 1, 1994

tags

license

about

Cyrod Iceberg Paris, France

contact / help

Contact Cyrod Iceberg

Streaming and
Download help

Track Name: Réveil
Les visages blessés se pressent contre la vitre,
Ils voudraient tout savoir ils me regardent faire,
Ils sont là au moment où le réveil s'enclenche,
Au bout de cinq minutes je me lève en rampant,
certains vont applaudir d'autres cracher sur la vitre.

Ils vont s'identifier à ma misérable âme,
Ils cherchent un animal qui morde sans faire mal,
Leurs visages atrophiés prennent forme au plafond,
Ma chute est une victoire pour tous ces visages.

Ils voudraient que je me détruise devant leurs yeux.
Track Name: Une Belle Femme
Une belle femme ça a des muscles plein le cou,
C'est plein d'idées quand ça embrasse
pleins de remords quand ça enlace,

Une belle femme ça prend la forme de la main,
Mais ça désire un peu d'espace
entre le doigt et la peau grasse,

Une belle femme ça se réveille tôt le matin,
ça se poudre et ça se prélasse
se caressant devant la glace,

Une belle femme ça se suicide à quarante ans,
les yeux crevés la pensée lasse
pour ne pas voir le temps qui passe.
Track Name: La Garonne
Quand j'ai pleuré sur la Garonne,
Nul n'est venu m'en empêcher,
J'aurais tant désiré qu'elle courre
De son lit chaud à mon pont froid,
Putain de merde il faut qu'elle sache
Que je galère avec mon cœur,
Que quand je marche sur son ombre
Je tombe amoureux du trottoir.

Hors de ma vue suceuse d'âme,
Je ne veux plus jamais te voir,
Ou quelques fois de temps en temps
Ou tout le temps à la rigueur.
Quand verras-tu que je me meurs
Que peu à peu je me résorbe,
J'aime les fleurs j'aime le vent,
J'aime la mer et j'ai très peur.

je vendrais toutes mes viscères
Si je voyais une étincelle,
Mais j'ai beau racler dans tes yeux
Je ne vois rien qui me retienne
De trembler face au gouffre amer
De la Garonne jaune et sale.
Le problème est souvent le même :
qu'est que je fous, qu'est-ce qu'il me reste.

Mon histoire m'appartient très peu,
Beaucoup d'autres en ont chié autant,
Mais peut-être ont-ils eu la force
De l'avouer à leur démon.
Moi je la garde pour ma panse
On sait jamais ça peut servir.
Pour se jeter dans la Garonne.
Une bonne histoire d'amour gâchée.
Track Name: Corâme
L'harmonie préétablie chatouille mon amertume,
J'ai le symbole blessé,
le mot souillé et l'âme enflée.
L’hématome au bout des doigts,
Le sexe vidé de son sang,
Le sexe rempli de mélasse,
Mélasse sirupeuse,
Muqueuses et menstrues,
Plaie ouverte courant d'air.

Mon âme mon corps,
Mon or ma came,
Richesse et dépendances,
Mon corâme enlace-moi.

Mon corâme, embaume-moi,
Accompagne-moi,
Jusqu'au bout des ... de l'être décharné,
jette-moi dans ses ailes, dans ses bras déchirés,
Et laisse-moi par terre.

Mon âme mon corps,
Mon or ma came,
Richesse et dépendances,
Mon corâme enlace-moi.
Track Name: La Nausée Blanche
Je ne passe pas par l'esquisse,
j'ai bien trop peur de mes empreintes,
De mes douleurs très éruptives,
Nu-fragile-analphabète.
Je joue des espaces usés,
Qui s'accumulent sous mes pas.
Il en sort une mélodie
Qui exorcise les coups de lame.
Mais l'exorcisme est mitigé,
Car la pourriture est encrée
Dans les méandres de ma viande,
Dans le foetus de mon oreille.
Alors j'observe sous la chair
Je cherche un pli qui ait la forme
D'un miroir laid et méprisable
Mais nulle trace de l'objet...
Lorsque la souffrance se calme,
La nausée blanche prend sa place.
Elle se caresse sous ma ...
Appuyant ses pieds sur mes nerfs.
J'analyse le ventre ouvert
Aux insectes qui y copulent,
Qui participent à l'infection
Nauséabonde et mouillée.
Il y a dans l'esquisse une trace
d'inconscience in-estimée,
De liberté inespérée,
De vol(o)upté inconcevable.